les anciens dans l'économie

Rencontre avec Valérie Cuvelier

par Marie de Bellefroid, (Ads 1999)






« Smile, safe, on time » ! Tel est le slogan de la toute nouvelle équipe « I trust my driver », fondée récemment par Valérie Cuvelier, et proposant des services de transport différents de ceux que nous connaissions jusqu'ici. En effet, I trust my driver innove en proposant au public une plate-forme de réservation en ligne, permettant de choisir à l'avance son conducteur, l'heure du transport et le lieu de la course. Un service idéal, donc, pour les parents inquiets des sorties de leurs enfants, ou les personnes âgées par exemple. Horizons a rencontré Valérie Cuvelier, la toute jeune manager de cette toute aussi jeune entreprise. Elle nous explique comment, en quelques jours, elle s'est lancée dans une nouvelle entreprise, après avoir été proclamée grande gagnante du startup week-end qui s'est déroulé à Bruxelles du 21 au 23 octobre dernier.

Horizons : Valérie, pouvez-vous nous expliquer la genèse et les différentes étapes de la création de votre projet ?

Valérie Cuvelier : L'idée me trottait dans la tête depuis déjà quelques mois. Cependant, il était difficile de mettre les choses en œuvre, notamment par manque de moyens et de structure. Ce qui m'a décidée à me lancer, c'est ma participation, au cours du mois d'octobre 2011, au start-up week-end bruxellois. Cet événement, qui en était cette année à sa deuxième édition, rassemble des professionnels de différents secteurs, ayant tous, en commun, des idées innovantes de projets d'entreprises à mettre en place. Objectif du weekend : structurer ces idées, en faire des projets réalisables et concrets et pourquoi pas les faire démarrer. Cette année, le start-up week-end était orienté vers les plate-formes en ligne, ce qui m'a séduite, puisque mon idée avait besoin de ce genre de structure.

Horizons : Pouvez-vous nous expliquer comment s'est déroulé le week-end ? Quelles ont été les étapes décisives pour vous et votre entreprise ?

Valérie Cuvelier : Valérie Cuvelier : Le week-end a commencé le vendredi soir. A ce moment-là, aucune sélection n'avait encore été opérée parmi les participants, et ceux qui le souhaitaient ont eu l'occasion d'exposer leur « pitches », à savoir d'expliquer en quelques minutes leur idée d'entreprise dans les grandes lignes. Je me suis donc lancée également. Dès cette première soirée, les choses se sont déroulées très rapidement. En effet, ce vendredi soir, les différents projets ont déjà été soumis au vote des participants. Le mien ayant été retenu, j'ai, dès ce premier soir, rassemblé une équipe de plusieurs personnes dont le projet n'avait pas été retenu, et qui étaient intéressées par mon idée. Le lendemain matin à 9h00, nous nous attaquions déjà au contenu du projet, chacun avec notre spécialisation et notre expérience professionnelle propres. Mon équipe par exemple rassemblait diverses compétences. J'étais notamment accompagnée d'un avocat, d'une spécialiste du développement IT, d'un ingénieur, d'un développeur informatique et d'autres encore. Dès le samedi, donc, accompagnée de cette équipe de choc, nous avons commencé à structurer notre projet, entourés de divers professionnels et coaches qui étaient présents ce week-end-là. L'objectif était de présenter, à la fin du week-end, un projet viable, fiable et structuré. C'est à ce résultat que nous sommes parvenus le dimanche lorsque nous avons présenté notre projet à l'aide de slides, d'un site internet à ses débuts, et d'un plan d'entreprise, le tout passé au crible fin par les organisateurs et les « mentors » qui nous avaient accompagnés durant tout le week-end.

Horizons : Quelle a été la conclusion du week-end et la suite de votre projet ?

Valérie Cuvelier : Valérie Cuvelier : A la fin du week-end, j'ai gagné, avec mon équipe le prix du Microsoft Innovation Center. Grâce à ce prix, j'ai reçu un accès gratuit au Boostcamp. Le Boostcamp est un cycle de formation qui vise les objectifs suivants : fournir des outils de base afin de structurer les projets d'entreprise, confronter ensuite ce projet à l'avis d'experts de terrain, donner aux entrepreneurs des outils pour positionner et vendre leur solution, les aider à remplir leur plan financier et à élaborer une maquette technique, et enfin, leur apprendre à présenter publiquement leur projet d'une manière efficace. J'ai par ailleurs également gagné, avec mon équipe, le prix général du week-end, ce qui m'a permis de participer au Founder Institute Bruxellois. Le Founder Institute est un programme qui, dans le même esprit que le Boostcamp du Microsoft Innovation Center permet d'encadrer les entrepreneurs, entre autres par le biais d'un programme d'entraînement.

Horizons : A l'heure actuelle, où en êtes-vous et quels sont les projets pour la suite ?

Valérie Cuvelier : Après le start-up week-end, l'essentiel du travail était à faire, bien entendu. Ceci dit, j'avais l'avantage d'avoir avec moi des structures particulièrement enrichissantes et enthousiasmantes et qui, de surcroît pouvaient m'aider à encadrer mon projet avec un regard « de terrain ». C'est pour cette raison que j'ai décidé de me lancer totalement dans mon projet, et de profiter des structures qui m'étaient offertes pour le monter concrètement. Actuellement, je construis donc pièces par pièces mon projet, et j'ai la chance, pour cela, d'être entourée semaines après semaines de gens de terrains et d'entrepreneurs enthousiastes. Pour ce qui est de la suite, je compte bien sûr que mon projet fonctionne et qu'il soit rentable. Je pense réellement que ce projet a de l'avenir, car il répond aux besoins de certaines catégories de la population qui sont prêtes à payer plus cher pour un service sécurisé et fiable.

Horizons : Quelles sont les principales difficultés auxquelles tu es confrontée aujourd'hui ?

Valérie Cuvelier : Bien sûr le fait d'être seule est un élément difficile. Même si j'ai une équipe qui m'entoure, au quotidien, chacun a conservé son propre travail, et je suis donc souvent seule pour construire le projet. Par ailleurs, les choses se font rapidement, et je suis confrontée sans cesse à des questions nouvelles, qu'il faut résoudre rapidement pour que le projet puisse démarrer au plus vite. Ces questions sont nouvelles pour moi et sont de toutes sortes, il faut apprendre à les gérer une à une, à voir les priorités et à s'entourer des bons conseils y relatifs. Par ailleurs, l'un des aspects importants du projet consiste dans le fait de gérer une équipe qui ne se connaissait pas au départ, et de faire fructifier au mieux leurs divers talents. Une autre difficulté consiste dans le fait de présenter le projet au public et de mettre en valeur ses avantages, sa plusvalue par rapport à d'autres services du même type mais plus classique. Il est important de se démarquer et d'apporter un réel service à la société et aux catégories de la population qui en ont besoin.



Quelques photos








A retenir

- Rencontre du 16/09
- Les photos du 16/09 (Ambiance)
- Les photos du 16/09 (Classe)
- Perdus de vue
- Cotisations 2013 !

Réseau



Horizons 80



Archives

- Horizons 88
- Horizons 87 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 86 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 85 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 84 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 83 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 82 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 81 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 80 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 79 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 78 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 77 en PDF ! - En Ligne
- Horizons 76
- Horizons 75
- Horizons 74
- Horizons 73
- Horizons 72
- Horizons 71
- Horizons 70
- Horizons 69
- Horizons 68
- Horizons 67
- Horizons 66
- Horizons 65
- Horizons 64
- Horizons 63
- Horizons 62
- Horizons 61
- Horizons 60
- Horizons 59
- Horizons 58
- Horizons 57
- Horizons 56
- Horizons 55
- Horizons 54
- Horizons 53
- Horizons 52
- Horizons 51
- Horizons 50
- Horizons 49
- Horizons 48
- Horizons 47
- Horizons 46
- Horizons 45
- Horizons 44
- Horizons 43
- Horizons 42
- Horizons 41
- Horizons 40
- Horizons 39
- Horizons 38
- Horizons 37
- Horizons 36
- Horizons 35
- Horizons 34
- Horizons 33
- Horizons 32
- Horizons 31
- Horizons 30
- Horizons 29
- Horizons 28
- Horizons 27
- Horizons 26
- Horizons 25

Liste de diffusion

E-mail: